le site des collectifs TZR

flexibles.gif (78494 octets)
découvrir La charte
comprendre la situation
le collectif Montpellier quoi d'neuf docteur? TA-TR
message à l'administrateur du site
TZR

Plan du site
réfléchir/agir réflexions
analyses compte rendus
documents officiels
décrets circulaires rapports.....
Futurs remplaçants
quels droits?
communiquer Les collectifs
de TA/TR futurs TZR
liste de diffusion
recevoir les mises à jour
liens

arcenciel.gif (1653 octets)désormais je passe la main à un jeune collègue TZR motivé, pour avoir des renseignements plus actuels ou prendre contact afin de se mobiliser écrivez moi je lui transfèrerai votre adresse e-mail. en cette rentrée 2004 le danger est immense de voir revenir les pires dérives, les affectatiosn hors zone se multiplient, le paiment des ISSR se raréfie, les changements d'établissement de rattachement en cours d'année redeviennent monnaie courante (ISSR sucrées) , pire les affectations hors discipline, voire dans le premier degré commencent à apparaitre, j'ai reçu il y a 2 jours el mail d'une collègue TZR affectée sur une ZIL. Pire ce qui se prépare avec la refonte du système de mutation c'est une disparition des TZR avec perte des bonificatiosn accumulées depusi des années, soit une nouvelle "rupture de contrat"! au cas où vous ne trouveriez pas l'information recherchée sur mon site allez donc visiter: http://www.cetace.org/tzrencolere/tzrencolere.html

   Ce site est un site personnel
La création du statut de TZR s'inscrit dans une politique éducative   beaucoup plus vaste. Ce site contient donc aussi de nombreux documents au sujet de cette politique éducative.

Ce site est administré par un professeur en colère

Les lignes qui suivent peuvent ne plus sembler d'actualité, mais si Allègre est parti sa politique est restée.
Certes les rapports de type Bancel Blanchet, Monteil semblent au placard mais tous ces rapports (encore disponibles sur ce site) reposent sur les mêmes principes, et ces principes ressortent dans les derniers textes, accord cadre sur le temps de travail des fonctionnaires, accord cadre sur la résorbtion de la précarité, rapport Guyard...

Ces principes s'appellent, renvoi au local, contractualisation, flexibilité, annualisation etc. un vocabulaire qui sied mieux au monde de l'entreprise qu'à celui de l'école. Ainsi ce site contient quelques docs contribuant à lutter contre cette politique de gestion de l'EN. Ces docs sont des archives puisque depuis février 2000 ce type de docs sont publiés par mes soins sur : http://multimania.com/grvegard vous trouverez sur ce site un début d'analyse des réformes et quelques pages destinées à casser les idées reçues sur le système éducatif chiffres et graphiques à l'appui.

Mais revenons à nos moutons et au contenu du présent site et aux raisons de notre colère

arcenciel.gif (1653 octets)Contre la rupture de contrat des ex titulaires académiques et contre le statut des actuels TZR

Les titulaires académiques étaient certifiés et agrégés.

Ceux -ci se sont retrouvés massivement affectés d'autorité sur un poste de remplaçant avec un statut celui de TZR dévalorisé une flexibilité pédagogique et géographique maximale
Ils ont échappé de justesse à l'obligation de remplacer des collègues dans d'autres matières que la leur ce qui évidemment signifiait que l'élève se voyait confié à un professeur incompétent ( professeur de philo enseignant l'histoire géographie par exemple ). C'est arrivé à maintes reprises  en 98/99 ( voir livre noir du remplacement). Cela ne devrait plus  arriver.

C'est arrivé encore en 1999 et ceci en violation des textes!!!

en 2000 la situation s'améliore essentiellement pour des raisons budgétaires

"BUDGET 2001 :alors que les départs à la retraite s'annoncent massifs, le Ministre de l'Éducation Nationale recrute à cette rentrée davantage de contractuels (10 à 13000) que de personnels titulaires."   "Il existe une contradiction majeure avec l'accord de la fonction publique qui entend réduire la précarité"  "On a beaucoup pris dans les moyens de remplacement pour la rentrée. On
va au devant de problèmes. D'autant que des insuffisances existent dans certaines disciplines. Les pouvoirs publics n'apparaissent pas assez sensibles à ces pénuries. Devant ce manque de moyens humains et financiers, on risque de recruter par « petites annonces ».(source :Monique Vuaillat  « Dauphiné Libéré » du mardi 26 septembre 2000 ).

C'est ce que nous appellions déjà en 99/2000  le "glissement vers la déqualification et la précarité" en clair les contractuels et vacataires se chargent des remplacements et les TZR sont massivement affectés sur poste à l'année. Ceci a pour conséquence:

1) les remplaçants de courte et moyenne durée sont dans la pratique moins qualifiés et plus précaires que prévu ce qui est une entorse à l'objectif premier du statut des TZR à savoir "avoir un volant suffisant de personnel titulaire et donc qualifiés pour effectuer les remplacements".

2) Les postes à l'année sont attribués à des TZR ce qui rend des postes qui devraient être stables, plus flexibles et donc un volant de postes qui devraient budgétaires (occupés par des personnels stables restant dans les blocs de moyens provisoires. En clair les TZR sont désormais des "fixes flexibles" c'est à dire des flexibles tout court. A Montpellier, le jour de la rentrée les deux tiers des TZR ( soit environ 800 sur 1200 ) étaient affectés sur un poste à l'année.

3) un effritement de la lutte puisque le nombre de rattachés diminue et donc les TZR victimes de non respect de leurs droits diminuent aussi. Il faut bien admettre que leur sort n'intéressait guère ni les TZR affectés à l'année, ni les personnels en poste fixe.

Par ailleurs la situation s'est améliorée car de nombreuses circulaires académiques de gestion des TZR ont été modifiées et sont désormais conformes aux textes de références (décret et note de service). Ainsi il ne devrait subsister en théorie que les problèmes suivants

1) remplacement de courte durée de profs d'une autre discipline en assurant des activités pédagogiques conformes à votre qualification. (en clair un TZR de maths remplace un prof d'EPS en faisant un cours ou du soutien en maths) voir la FAQ à ce sujet. La qualification correspond à la discipline de recrutement.

2) le remplacement dans une zone limitrophe, les circulaires semblent oublier le volontariat.

3) la rémunération des HSA du prof remplacé en HSE pour le remplaçant assortie de l'impossibilité de refuser les HS.

4) affectation en LP reste possible mais la discipline doit strictement correspondre à celle de recrutement si le TZR n'est pas volontaire pour enseigner dans une discipline connexe. Il est interdit de cumuler discipline connexe et complément de service dans une autre commune.

 

TZR: un combat catégoriel? ( un scénario momentanément écarté)

Le statut des TZR tel qu'il fut appliqué sous Allègre est à peu près celui décrit par le Rapport Bancel et c'est certainement ce qui arrivera lorsque tout ceci ressortira des tiroirs (ils attendent que nous soyons à nouveau chloroformés)

Votre établissement de rattachement a changé, vous avez perdu les ISS, les primes ZEP vous avez fait du secrétariat, de la surveillance, ou remplacé dans une discipline qui n'est pas la votre ou peut-être même en SEGPA et ceci contre votre gré, vous êtes victimes de pressions, on vous oblige à partir en remplacement sur un coup de fil sans document officiel, on vous appelle n'importe quand pour remplacer n'importe qui dans l'heure....:   Ce n'est plus normal défendez vous!

Défendez vos droits tant qu'il est temps et tant qu'il en reste….

ce site contient principalement les outils de travail du feu collectif TZR de l'académie de Montpellier mais aussi les coordonnées de divers autres collectifs (certains n'existent peut-être plus!). Il est également nourri de nombreux documents émanant du SNES, de documents officiels pour les TZR.
de nombreuses analyses réflexions et compte rendus sont également disponibles. Il  rassemble tous les liens vers les sites luttant contre la politique actuelle de l'éducation ( attention le frein mis par Jack Lang ne signifie par l'arrêt total et certainement pas un quelconque retour en arrière ).

l'historique des mises à jours , pratique pour avoir connaissance rapide des documents actuels ou une vision chronologique des choses. pour y accéder cliquer dans le menu sur le logo quoi d'neuf docteur?

Le menu thématique est disponible en haut de chaque page

arcenciel.gif (1653 octets)contre la politique de la gauche plurielle en matière d'éducation

parce que le gouvernement cherche à libéraliser le système scolaire  à réduire la qualité de l'enseignement selon le principe "pas de classe sans adulte"  et à casser le statut des enseignants en imposant la flexibilité  chez les enseignants titulaires.

quel est ce futur statut?
Rapport Bancel ( statut des enseignants)
Rapport Monteil ( évaluation des enseignants )
Rapport Blanchet ( renvoi au local )

voir aussi     réflexions    liens sur la politique libérale dans l'éducation  dossier précarité et flexibilité

Mon site exprès rien que pour tout ce qui ne parle pas des TZR:   http://www.multimania.com/grvegard

Allègre est parti mais il faut à nouveau agir !!!

Car Jack Lang veut poursuivre les réformes Allègre

agrandir et imprimer

    web compteur