le contenu de cette page vient du site suivant:

A la recherche des civilisations perdues::http://www.chez.com/artchives/menu.htm

  web compteur

J'ai élagué un peu et introduit quelques commentaires en vert

l'auteur de cette page manque de scepticisme à mon goût. Il semble plutôt prêt à croire que l'Atlantide ait existé, en fait il tente surtout de trouver des preuves qu'une civilisation plus avancée technologiqauement que nous a pu exister, même en répondant oui, ce n'est pas forcément l'Atlantide, on ne peut pas dire à la fois , on n'en trouve pas de trace parcequ'elle a sombré , et regardez elle existe puisqu'on a des vestiges dont on n'arrive pas expliquer la constrcution avec des technologies primitives.

Les questions qu'on peut se poser

Alors plus de traces de cette civilisation avancée, mais des traces de son inffluence? des survivants qui auraient inspiré le reste du monde? Qu'est ce qui a causé la perte d'une telle civilisation? une guerre avec une autre civilisation? si oui pourquoi aucune trace de cette civilisation? elle a sombré aussi? elle venait de l'espace? une destruction divine? guerre contre les dieux de l'olympe? une simple guerre contre Athènes? un cataclysme naturel? météorite? Tsunami? difficile d'établir un scénario puisqu'en fin de compte on n'a rien de concret à part les textes de Platon et les révélations d'un médium

Mythe ou réalité ?

L'Atlantide, au fil des millénaires, a traversé toutes les civilisations connues. Les grands ancêtres supérieurs, les dieux, demi-dieux et géants dont parlent toutes les religions - y compris la Bible - sont présents dans toutes les cultures méditerranéennes et amérindiennes. Dans toutes les cosmogonies, quelles qu'elles soient, on parle de déluge, déluge qui, lui, a été prouvé par des fouilles.

alors dire que le déluge biblique a été prouvé par des fouilles est faux: il y a des faits archéologiques comme la montée des eaux lente et progressive dans le pacifique en Micronésie comme à ponape ou à Okinawa sur le site de yonaguni ou des phénomènes plus violents comme "l'inondation des inondations" dans la mer noire. J'ai constitué par ailleurs un petit dossier sur les géants il parait difficile de se servir des références mythiques aux géants pour valider l'hypothèse d'existence de l'Atlantide. En revanche si on regarde les textes de Platon on pourrait trouver une relation avec d'autres mythes des géants, il y a un parallèle entre l'atlantide de platon , la mythologie grecque des demi dieux et les nephilim de la Génèse. Le mythe de l'Atlantide en relation avec d'autres mythes, ce n'est pas le scoop du siècle.

Le fait qu'il y a quelques 10 000 ans, l'axe de la terre ait basculé provoquant un glissement des pôles, a forcément causé des cataclysmes géologiques et géographiques ( je n'ai pas vérifié cette information ). Ne peut-on admettre alors que des civilisations brillantes aient été englouties dans les océans alors que des chaînes de montagnes émergeaient ?

Ou peut-être l'inconscient collectif refuse-t-il le fait qu'une civilisation avancée technologiquement puisse disparaître complètement de la surface de la Terre, de peur qu'un cataclysme semblable puisse détruire celle des hommes actuels.

Personnellement, je ne refuse pas cette hypothèse, bien au contraire je suis prêt à la croire valide mais je refuse de gober n'importe quoi. Attaquer ceux qui refusent l'existence de l'Atlantide ne fournit pas une preuve de l'existence de celle-ci. C'est à ceux qui prétendent qu l'Atlantide a existé de prouver qu'elle existe et pas à ceux qui pensent qu'elle n'a jamais existé de prouver qu'elle n'a jamais existé. La question est donc de savoir s'il y a des preuves ou s'il n'y en a pas, qu'est ce qui relève de la simple hypothèse et qu'est ce qui relève de l'indice, et qu'est ce qui relève de la preuve irréfutable.

Pourtant, à y bien regarder, il reste, de l'Atlantide, des indices qui embarrassent beaucoup de savants, en leur posant le problème d'une connaissance perdue, par la technicité des méthodes pour construire les pyramides, apparues simultanément de chaque côté de l'Atlantique.

Il faut citer également les mégalithes qui jalonnent la côte Est de l'Atlantique, telles que, parmi les plus connues, Stonehenge et les alignements de Carnac.

Carnac.jpg (26704 octets)

 

le fameux discours des constructions monumentales inexpliquées et des mégalithes de plusieurs tonnes dont l'érection reste également inexpliquée. Elles servent de base aussi bien à ceux qui jurent que les géants ont existé, qu'à ceux qui jurent que les extra terrestres sont venus sur Terre modifier l'ADN de l'homo primitivus le transformant ainsi en homo modernus superus intelligentus, elles justifient Mu, et donc aussi l'Atlantide.

Ok on parle ici seulement d'indices. Honêtement on a désormais une hypothèse bien plus rationnelle pour les pyramides d'Egypte, la plupart des sites sous marins (ponape ou yonaguni ) présentés comme des proto pyramides ou des mégalithes érigés par des géants ou une technologie avancée encore inconnue engendrent des polémiques et pourraient bien être des formations naturelles ou bien simplement façonnées par l'homme lorsque l'eau n'était pas encore montée (-12000/-10000) .

C'est vrai il y a eu une montée des eaux à cette époque mais elle fut lente et étalée et ne peut pas avoir déclenché la disparition d'une civilisation. Cette montée des eaux n'a rien eu d'un cataclysme. Un bonhomme rusé a trouvé une méthode simple pour déplacer seul des blocs gigantesques, vous pouvez aller voir ça sur la page relative à la civilisation des mégalithes

Moi avec ce genre de raisonnement , je prend homo floresiensis (surnommé le hobbit) et je dis qu'après le cataclysme de Mu il s'est réfugié dans l'ile de java, puisqu'on ne trouve pas de trace de floresiensis ailleurs qu'à java c'est forcément qu'il vient d'une race inconnue donc il vient de Mu ou alors c'est un petit gris de la planète Vénus. Je peux même dire qu'il est le preuve archéologique que la Terre a été autrefois dominée par des hobbits. Trop facile avec ça on prouve tout. Bref il faut être honête on n'a pas encore tout expliqué sur certains sites mégalithiques mais ça ne prouve pas l'existence d'une civilisation super avancée, ou d'une race de géants, ou bien d'extra terestres, ça ne fournit pas même un indice, ça reste de simples suppositions en langage savant, des hypothèses.

De l'autre côté de l'Océan, à l'Ouest cette fois, au Pérou, les "pistes" de Nazca, qui ne peuvent être vues que du ciel, sont aussi un dilemme pour la science officielle( il me semble avoir lu à ce sujet que les erreurs de perspective de ces "pistes" laissent penser qu'une longue chaîne humaine a pu permettre à un homme perché sur un point haut de guider d'autres hommes qui plaçaient ces pierres vous pouvez aller consulter la page pour en savoir plus sur les géoglyphes de Nazca). A quoi (et à qui) servaient-elles ? La ville de Tiahuanaco dans les Andes, fut jadis un port ! Preuve, s'il en faut, que le visage du monde d'alors n'était tel que nous le connaissons à l'heure actuelle.

justement j'ai fait des recherches sur Tiahuanaco il n'y a pas longtemps en retravaillant sur la page de Mu et je n'ai rien vu sur cette histoire de port. C'est bizarre de dire qu'on a une preuve et de ne pas donner le moyen de vérifier que cette preuve est exacte. Pour moi j'ai seulement une supposition, quelqu'un parle d'un port à Tiahuanaco , j'attends quelques indices et ej vais essayer de trouver une preuve, tant que je ne mets pa sla page à jour c'est que je ne l'ai pas trouvée. Vu que ce site se trouve proche de la rive sud du lac Titikaka, peut-être un port pour les bateaux qui naviguaient sur ce lac? pourquoi un port à cet endroit signifierait-il que la mer se trouvait un jour aux pieds de Tiahuanaco , la phase formative de cette civilisation remonte en gros à -1000 que je sache en -1000 si la mer se trouvait au pied du lac titikaka, ça se saurait.

Alors, pourquoi refuser d'admettre qu'il a des milliers d'années, des hommes avaient autant, sinon plus, de connaissances que nous, alors que notre civilisation judéo-chrétienne n'a que 2 000 ans et que les progrès technologiques n'ont cessé de s'accélérer depuis le début de ce siècle. Il y a 100 ans à peine, on croyait qu'un objet plus lourd que l'air ne volerait jamais, ni qu'un train ne pourrait jamais dépasser la vitesse de 50 km/h.

Pourquoi refuser de l'admettre? ça marche aussi dans l'autre sens, pourquoi l'admettre comme autre chose qu'un hypothèse? On peut bien formuler toutes les hypothèses qu'on veut du moment qu'on les laisse au rang d'hypothèses.

A ce jour, plus de 25 000 ouvrages ont été écrits au sujet de l'Atlantide.C'est Platon, qui le premier, lança le débat, voilà plus de 2 000 ans. Ce qui lui a valu, jusqu'à maintenant l'image d'un joyeux plaisantin ! Ce qui est bien connu ! Demandez donc aux étudiants qui pâlissent sur leur version grecque ce qu'ils en pensent !

Jules Verne, lui, dans son roman "Vingt mille lieux sous les mers" retrouve l'Alantide avec le capitaine Nemo et son célèbre Nautilus. Fiction ? Peut-être, mais quand on sait que la plupart de ses romans, qui semblaient sortir de son imagination fertile, sont devenus des faits, alors allez donc savoir ! 

Edgar Cayce, extraordinaire voyant, bien connu aux Etats Unis, donna dans les années 30, des détails très précis de la civilisation atlante, qui confirmaient les textes de Platon, qu'il n'avait pourtant jamais lus, et qui allait à l'encontre de ses convictions religieuses.

allez voir la page suivante dont l'auteur ne croit pas une seconde que l'Atlantide ait existé Atlantide 2 pour lui c'est une simple invention de Platon on ne sait pas trop dans quel but.

Toujours le même site nous propose les révélations d'edgar cayce un médium vers 1930 : http://artchives.samsara-fr.com/atl-cayce.htm en fait ce que dit Cayce rejoint à peu près ce que dit platon. Il nous parle d'Atlantes proches du créateur, et d'autres atlantes pervertis par la condition humaine.

On pouvait ranger, nous dit Cayce, les atlantes de d'époque en deux catégories: " Les Fils de la Loi de Un . et des " Fils de Bélial n. Les premiers - constituant " la race pure " - demeuraient, dans leurs actions et leurs pensées, assez proches du Créateur. Les seconds n'avaient " pas de morale, pas de conscience, sinon celle de la satisfaction de soi. " (877-26, 23 mai 1938).

Cayce parle ensuite d'une technologie mal maîtrisée par les Atlantes qui aurait détruit une bonne partie de l'Atlantide , auraient alors subsistées 5 fractions de l'Atlantide.

Cayce situe alors tout ceci dans le temps: "De 50.000 à 10.000 avant JC, l'Atlantide connut un relatif âge d'or. Il semble que des Fils de la Loi de Une ont davantage en main les destinées de la nation. Le progrès fut mis au service de l'ensemble des citoyens. Les " dispositifs inventée ", nous dit Cayce, furent appliqués " aux besoins et au confort des populations ". En ce temps-là, on voyageait dans des vaisseaux capables d'évoluer aussi bien dans les airs que sous l'eau. Des radars sophistiqués les guidaient " à travers l'espace vers d'autres pays ". La technologie atlante était supérieure à la nôtre. Les musiciens étalent capables de produire, sur leurs instruments, " des sons de toute nature ". Dans les universités, on enseignait la transmission de pensée dans l'éther. On connaissait la télévision et " l'enregistrement de la voix ". Les techniciens de l'époque n'ignoraient rien des forces électriques, mécaniques et chimiques."

Cayce parle de 3 phases de destrcution La premiere donc 50 000 ans avant J C, a détruit leur source principale de pouvoir. Le second, approximativement en 28 500 avant J C, a disloqué le continent en trois plus petites îles : Poséidia, Og, et Aryen. La troisième et dernière destruction - celle dont parle Platon - s'est produite aux alentours de 10500 avant JC et a causé l'engloutissement des trois îles.

Alors, raconte Edgar Cayce, " beaucoup de chefs émigrèrent vers des pays étrangers ". Les Fils de la Loi de Un " comprirent que les terres de Poséidia-Atlantide allaient être définitivement englouties..." L'exode se généralisa. La majeure partie de la population atlante se dispersa vers l'Égypte, l'Arizona, le pays inca, le pays maya. Certains groupes de fuyards gagnèrent même " ce qui est aujourd'hui une terre espagnole ". Sans oublier le Portugal et " les Pyrénées où les Atlantes s'étaient déjà établis et avaient construits des temples " (1123-1, 19 février 1936).

on tient ici je pense la source de la plupart des thèses qui se sont développées sur l'Atlantide alors gardonc bien à l'esprit que ce sont els révélations d'un medium. N'oublions pas que même ceux qui croient en la mediumnie savent qu'une part d'interprétation importanted oit être faite par le medium, et que donc même quand on y croit il faut prendre les informations fournies avec des pincettes.

il y a une thèse qui je l'avoue avait l'air séduisante: l'Atlantide se serait en fait trouvée en Antractique , apparemment de nombreuses personnes commencent à défendre cette thèse.

ainsi donc ils tentent avant tout de rendre cette position compatible avec les textes de Platon et voici l'argument utilisé: "Le terme Océan Atlantique, comprit bientôt Flem-Ath, avait signifié quelque chose de très différent au temps de Platon que le sens qu'il a pris depuis l'époque de l'exploration. Pour les Anciens, il incluait tous les océans du monde. L'idée se précise, lorsqu'on se rappelle que dans la mythologie grecque, Atlas (un nom très proche d'Atlantide et d'Atlantique) tenait le monde entier sur ses épaules"

Atlas est donc selon Platon le premier fils du dieu de la mer Poséidon et le premier roi de l'Atlantide.

mais Atlas est aussi un titan dans la mythologie grecque ,

de première génération pour les uns et de deuxième génération pour les autres, Il était le fils de Japet et de Thémis (ou Clymène ou encore Asia), et le frère de Prométhée, Épiméthée et Ménœtios. Dans la Bibliothèque historique, Atlas est présenté comme le fils du dieu Ouranos, et le pseudo-Hygin le range également, avec Océanos, Hypérion et Cronos, parmi les Titans de "la première génération".

Il engendra notamment les Pléiades (avec Pléioné), les Hyades (avec Éthra), les Hespérides (avec sa propre nièce Hespéris) et Calypso. Après la révolte des Titans contre les dieux de l'Olympe, il fut condamné par Zeus à soutenir les cieux jusqu'à la fin des temps.

Il est mêlé à plusieurs légendes, notamment celle des pommes d'or du jardin des Hespérides : Héraclès vint le voir pour qu'il aille cueillir les pommes pour lui ; Atlas accepta à condition qu'Héraclès soutienne le monde à sa place pendant ce temps. Il a donné son nom au massif de l'Atlas, où l'on place traditionnellement sa résidence (Hésiode l'avait situé aux confins occidentaux du monde), ainsi qu'aux atlas de géographie. Dans le corps humain, la première vertèbre cervicale, qui soutient l'ensemble du crâne, s'appelle également atlas. Certains récits de la mythologie, comme ceux de Diodore de Sicile, identifient le Titan Atlas au roi éponyme de l'Atlantide.

Il ne peut pas s'agir du même Atlas que le fils de Poseidon. pourquoi? parceque Poseidon est un dieu de l'olympe et que les dieux de l'Olympe sont les enfants des titans. Poseidon est le fils de Cronos et de Rhéa, et le frère de Zeus et d'Hadès. et les titans sont tous frères, donc Atlas le titan qui porte le monde ne peut pas être à la fois le frère de cronos (s'il est de première génération) ou le neveu de cronos (s'il est de deuxième génération) et également petit fils de cronos comme fils de Poseidon. Atlas le roi Atlante ne peut pas être le titan qui porte le monde. Il ne reste plus qu'un seul argument: Pour les Anciens,l'océan Atlantique incluait tous les océans du monde Oui cet argument rend compatible la situation de l'Atlantide en Antarctique avec les récits de Platon. Attendons les traces archéologiques.

Les expertises scientifiques de la carte de Piri Reis infirment les supputations des non-scientifiques (Hapgood, Bergier, etc.). La carte ne montre pas de longitudes, pas plus que l'Antarctique, et encore moins les Andes ou le Lama. Le support de la carte a été daté par le carbone 14 et il remonte bien au XVIe siècle. L'encre a également été testée chimiquement et date aussi du XVIe siècle. Tous ces tests ont été effectué par W. Mc Crone un spécialiste qui a déjà travaillé sur le suaire de Turin . La carte de Piri Reis est donc authentique et montre que les Turcs, bien qu'étant loin de l'océan Atlantique et de l'Amérique, se tenaient au courant des dernières découvertes de l'époque. voir la belle page de wikipedia sur le sujet: http://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_de_Piri_Reis