ESPSOL7.jpg (109094 octets)

avant le big bang         Big Bang       10-43 s             10-35 s  

chronologie de l'univers        big bang particules   

naissance d'une planète                 notre système solaire  

    10-32 s          10-12 s          10-6 s à 1 s          1 s à 3 min       3 min à 2 Ga

    apparition de la matière         vie et mort d'un soleil

    histoire de la cosmologie         unités de longueur

anfl_droite.gif (14053 octets)

menu général perdu?

 

soleil08.gif (44885 octets) vie et mort d'un soleil

soleil2.gif (18042 octets)

anfl_droite.gif (14053 octets)

menu général perdu?

 

au sujet de la Topologie:

la Topologie est l'étude des propriétés géométriques se conservant par transformation continue. S'ensuit la notion d'espace ouvert ou fermé puis la notion de voisinage et enfin celle de limite. Dès lors la topologie est l'outil d'étude aux limites. C'est pourquoi dans le schéma suivant avant le big-bang et dans les tous premiers instants après celui-ci, l'on se trouve au voisinage de 0 soit dans le royaume de la topologie dans lequel toutes les hypothèses ou presque sont possible.

De même au voisinage d'un trou noir et de l'autre côté d'un trou noir nous retrouvons la topologie puisqu'il s'agit d'étudier le comportement aux limites de la géométrie spatiale, s'ensuivent un tas de modèle et d'hypothèses trous de vers, univers parallèle, saut instantané dans une autre région du même univers( un genre de téléportation et donc de vitesse supraluminique ).

Ainsi dans le diagramme suivant il faut considérer qu'après un trou noir et avant le big-bang il y a la topologie puisque ce sont les 2 limites essentielles de notre univers, mais il ne faut en aucun cas considérer que ces 2 limites sont "égales" et qu'un nouveau big-bang se déroule de l'autre côté d'un trou noir.
Je développerai ultérieurement les différents modèles d'univers et de trou noir que je connais.

menu

réalisé par F Bénédetti
par frédéric Bénédetti toute reproduction autorisée

soleil08.gif (44885 octets) Commentaires sur le graphique précédent       menu

    on distingue les étoiles et les étoiles massive ( super géantes)

Dans le bras spiral d'une galaxie une zone du nuage interstellaire s'effondre sous son propre poids après avoir subi l'onde de choc consécutive à l'explosion d'une étoile massive voisine. La naissance d'une étoile nécessite donc un apport colossal d'énergie et des réactions nucléaires en chaine. La masse devient plus dense et chaude jusqu'au stade lumineux de Protoétoile c'est là que les planètes commencent à se former par accrétion. L'accrétion est consécutuive à la gravitation nuageinterstellaire.jpg (32094 octets)
Suit une phase de stabilité pendant laquelle le soleil brûle toute son hydrogène.. A chaque secondes c'est 600 millions de tonnes d'hydrogène qui brulent.. La fusion nucléaire et la contraction permettent 'atteindre 100 millions de degrés nécessaires à la combustion de l'hélium ainsi seront générés les éléments carbone azote oxygène silicium etc jusqu'au fer. Actuelleement on estime à 50% la quantité d'hydrogène brulée il resterait 5 milliards d'années avant que tout ne soit brulé.
 

lorsque l'hydrogène est épuisé le stade de géante rouge commence le soleil se dilate

 

menu

géanterouge.jpg (38543 octets)
Le noyau se contracte ( naine blanche ) et l'écorce est éjectée (nébuleuse). géantenaine.jpg (24174 octets)

 

    La naine blanche se refroidit lentement en naine noire

    ce qui s'est produit dans le nuage interstellaire se produit aussi dans les nébuleuses où naissent des étoiles

    Lorsque les étoiles sont massives le stade géante rouge est remplacé par le nom de Nova ou super   nova et la naine blanche par une étoile à neutron qui se stabilisera ou continuera à se contracter pour devenir un trou noir

crabenébuleuse.jpg (85732 octets) nébuleuse du Crabe consécutive à l'explosion d'une super nova, l'étoile à neutron est l'un des petits points blancs au centre Lorsqu'elle clignote l'étoile à neutrons est appelée Pulsar.

Lors de l'explosion les noyaux lourds ( azote carbone oxygène ) sont dispersés dans la nébuleuse ils permettront l'apparition de la vie quelque part peut être.

menu

les réactions nucléaires

la fusion proton-proton s'opère:

ppI  80%
ppII et ppIII 14%   dont 98% de ppII

reactionsnucleaires.jpg (100591 octets)
sciences et avenirs aout 96

menu

  web compteur