Le Premier Cercle des donateurs de l'UMP

 

L’histoire du Premier Cercle débute fin 2004, quand Sarkozy prend la tête de l’UMP et fait le ménage parmi l’ancienne équipe. Tout le monde est viré, sauf le trésorier du parti, le juppéiste Eric Woerth. Ce dernier monte même en grade : il est chargé du financement de la campagne présidentielle, via l’organisation de réunions pour donateurs. Deux structures sont alors créées : le cercle France qui, contre une cotisation annuelle de 3000 euros, «propose une rencontre d’actualité par trimestre avec les dirigeants de l’UMP», et le Premier Cercle, pour les plus fortunés, qui «propose des réunions et rencontres mensuelles avec les personnalités de l’UMP et de la majorité présidentielle», dont Nicolas Sarkozy.
http://www.liberation.fr/politiques/0101644280-quand-sarkozy-chouchoute-son-club-des-riches

Christian Eckert s’enflamme : "Lundi soir, à l’hôtel Bristol – ce n’est pas n’importe quelle goguette – le Président de la République a tenu à remercier le premier cercle de ses donateurs. Ces derniers donnent tous les ans à l’UMP entre trois et sept fois le SMIC. Ils sont repartis pleinement rassasiés et rassurés. Les 9 millions d’euros collectés par le trésorier de l’UMP sont le meilleur placement du monde: ils rapportent les 13 milliards d’euros du bouclier fiscal, les 20 milliards de réductions d’impôts sur les cessions des filiales, j’en passe et des meilleures! (…) Monsieur le ministre des Comptes publics, vous êtes censé combattre l’évasion et la fraude fiscale. Est-ce compatible avec votre fonction d’animateur du club des financeurs de l’UMP ? N’y a-t-il pas là sinon conflit d’intérêts, pour le moins confusion des genres ?"
Et Eric Woerth répond, furieux, à cette question qu’il qualifie de "stupide" : "Y a-t-il confusion des genres lorsque l’on est à la fois ministre du Budget et trésorier d’un parti politique ? Il n’y a pas de problème: il n’y a pas de confusion des genres. Un membre du Gouvernement est un responsable politique – c’est également vrai pour certains députés. Voilà un grand scoop !"
C’est en fait un article du Parisien, publié mercredi, qui a mis le feu aux poudres. Il racontait la dernière réunion en date du Premier cercle, le club très privé des plus gros donateurs de l’UMP qui, tous les six mois, permet à ces derniers de rencontrer Nicolas Sarkozy et d’avoir, le temps d’un cocktail, le président de la République rien que pour eux.
http://blogs.lexpress.fr/les-couloirs-de-bercy/2009/12/12/tout_le_monde_connat_eric/

Lors du Woerthgate, le ministre démissionera finalement assez rapidement de son poste de trésorier de l'UMP et ceci malgré la réponse qu'il fit à Christian Eckert. C'est le signe qu'il y avait bien conflit d'intérêts ?

Comme on va le voir , on peut se questionner sur les critères d'attribution de la légion d'honneur :
http://www.lepost.fr/article/2011/01/13/2369877_attribution-de-la-legion-d-honneur-top-5-des-cachotteries.html
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/01/01/01016-20090101ARTFIG00231-simone-veil-zidane-et-lagardere-decores-.php
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/01/01/01016-20100101ARTFIG00106-legion-d-honneur-la-promotion-du-nouvel-an-.php

mars 2011 : Le retour du Premier Cercle de l'UMP : le club est réactivé après une baisse des dons d'environ 250 000 euros à cause de l'affaire Woerth

la machine à cash fonctionne très bien : les meilleures années, le Premier Cercle peut rapporter jusqu'à 1,5 million d'euros. Soit près de 20% des dons reçus par l'UMP.
D'après le recensement de L'Express, ""voilà trois mois que le cycle de leurs réunions mensuelles a discrètement repris son cours dans les locaux parisiens de l'UMP, rue La Boétie. Une première rencontre, quasi confidentielle, s'est tenue en décembre avec le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire. Une deuxième, le 8 février, a rassemblé une centaine de membres autour de son collègue de l'Education nationale, Luc Chatel. Surtout, le 25 janvier, les bienfaiteurs de l'UMP ont pu applaudir leur champion en personne, Nicolas Sarkozy, à l'hôtel Méridien de la porte Maillot. Ils l'ont entendu, fidèle à lui-même, vanter ses réformes et déplorer les corporatismes français. Les remercier de leur soutien, aussi"".
http://www.politique.net/2011031402-le-premier-cercle-de-l-UMP.htm

Voici donc une liste de quelques membres de ce premier cercle qui en compterait environ 400,

liste tenue secrète donc l'enquête sera longue, elle commence le 1° septembre 2011 avec la collecte de 21 noms

1. Claude Solarz, vice-président du groupe de recyclage de déchets Paprec.

2. Gonzague de Blignières, patron de Barclays Private Equity :
Au Premier Cercle se croisent patrons de PME, cadres supérieurs, banquiers, médecins, commerçants, consultants, héritiers et avocats.
"C'est un peu trop parisien et pas assez féminin", regrette Gonzague de Blignières
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-premier-cercle-de-l-ump-cultive-ses-dons_970366.html?xtor=x

3. Jean-Michel Steg, directeur du fonds d'investissement Blackstone en France
Chevalier de l'ordre national du mérite à la demande du MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE le 14 novembre 2003
2010 : Cela fait maintenant un peu plus d’un an que Blackstone a confié à cet historien et spécialiste du M&A, et à son collègue Jean-Manuel Richier, la tâche d’ouvrir la nouvelle practice fusions-acquisitions du groupe à Paris. Jean-Michel Steg a été recruté chez Citigroup, où il était directeur France et Belgique.
Il occupait auparavant le poste de managing director chez Goldman Sachs et Donaldson Lufkin & Jenrette, après être passé par Lazard et BZW.
Il est diplômé de Sciences po et détient un MBA de la Harvard Business School
http://www.magazine-decideurs.com/article/view/id/2cb25bc8f777664d36de1d74486cc1fe/all/1 .

4. Laurent Dassault, le fils de l’avionneur Serge, Le 30 septembre 2003 Laurent Dassault a reçu l'insigne de Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur par son ami Vincent Bolloré

5. Aldo Cardoso, l’ancien patron d’Andersen France. reçoit la légion d'honneur sous Jacques Chirac

6. Bernard Brochand, le maire de Cannes,

7. Sydney Ohana, le chirurgien esthétique des stars. reçoit la légion d'honneur sous Jacques Chirac

8. Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune Bettencourt
reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy des mains d'Eric Woerth.
M. de Maistre : Le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt est la "star" des enregistrements pirates, où il apparaît à de nombreuses reprises. Il est soupçonné d'avoir été l'organisateur d'une supposée fraude fiscale de la milliardaire, et d'avoir fait office d'intermédiaire avec des hommes politiques. C'est lui qui a embauché Florence Woerth qui travaille donc pour la société Clymene gérant la fortune Bettencourt.

9. Guillaume Dard, PDG de Montpensier Finance, reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy

10. Pascal Renouard de Vallière, conseiller en relations internationales, reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy

11. Ernest-Antoine Seillière, héritier Wendel et ex-patron du Medef,
commandeur de la légion d'honneur sous Sarkozy

officier de l'ordre National du Mérite. Ernest-Antoine Seillière fut longtemps membre du groupe Bilderberg.
Ernest-Antoine Seillière doit son grade d'Officier de la Légion d'honneur à Dominique Strauss-Kahn.
Puis commandeur de la légion d'honneur sous Sarkozy le 1° janvier 2010

12. Robert Peugeot, héritier du groupe éponyme,
reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy

13. le marchand d’art Guy Wildenstein,
reçoit de Nicolas Sarkozy la légion d'honneur en 2009 .
L'affaire évoquée par le canard enchainé du 30 juin 2010 est celle de la succession du collectionneur et marchand de tableaux Daniel Wildenstein, décédé en 2001. Sa veuve s'est plainte d'avoir été spoliée par les deux fils du collectionneur, accusés d'avoir minoré l'héritage. Le Canard évoque le rôle de Woerth : "Cette inaction risque d'être sournoisement commentée à la lumière des liens dudit Woerth avec Guy Wildenstein, fils cadet du collectionneur... Membre fondateur de l'UMP, Guy rencontre fréquemment son ministre d'ami à Chantilly où les Wildenstein entretiennent des chevaux de course. Ou rue La Boétie, à Paris, l'Institut Wildenstein jouxtant le siège du parti présidentiel"
une nouvelle affaire. Guy Wildenstein, a été mis en examen mercredi 7 juillet 2011 pour "recel d'abus de confiance" et pour la détention de tableaux. Au cours d’une perquisition menée en début d’année dans les bureaux de sa fondation à Paris, les policiers ont découvert une trentaine oeuvres "volées ou disparues" dans un coffre-fort.

14. Alain-Dominique Perrin, président de la Fondation Cartier, reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy

15. Jean-René Fourtou, président du conseil de surveillance de Vivendi,
reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy

16. Françoise Holder, patronne des boulangeries Paul et des salons de thé Ladurée,
et co-gérante de la société COFINHOLDER
reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy

En 2003, Françoise Holder rentre au MEDEF National. A ce titre, elle participe au G.P.A. (Groupe propositions et actions) et devient administrateur du Medef Nord-Pas-de-Calais. En 2005, elle participe aux commissions du Medef Entreprise et Cité puis Entreprise et Banlieue. En 2006, elle fait partie de la commission Débat National Université Emploi créée par le Premier Ministre et prend part à la rédaction du rapport final. Depuis 2007, elle est vice-présidente de la commission Dialogue Economique du MEDEF et membre du board de l’association Force Femmes. En 2008, elle siège au Comité Directeur de l’Institut Montaigne.
http://www.institutmontaigne.org/biographie-francoise-holder--2769.html

L'institut Montaigne est "un think tank classé comme libéral". Il a été créé par "le parrain du capitalisme français", Claude Bébéar, aujourd'hui président d'honneur du groupe Axa. Ce think tank, qui se déclare "indépendant", est financé par près de 80 entreprises, et certaines de ses propositions penchent clairement à droite : en 2008, une étude dénonçait par exemple "le coût prohibitif" de l'éolien. En 2010, l'institut prônait "la suppression du CDD et un CDI "plus flexible"". En matière d'éducation, le rapport sur l'échec scolaire de 2010 était visiblement marqué à droite, selon une tribune d'un enseignant publiée sur Rue89. Le vocabulaire utilisé, avec la multiplication des mots "compétition", "politique de ressources humaines", "management", "mérite" ou encore "performance", faisait dire à cet enseignant que l'institut Montaigne assimile l'école à "une entreprise comme une autre".

17. Laure de Beauvau-Craon, présidente de Sotheby’s France (elle faisait partie du Premier Cercle au moment de l’élection présidentielle de 2007, mais n’a pas renouvelé sa cotisation depuis). reçoit la légion d'honneur sous Sarkozy

18. Robert Bourgi, le porteur de malettes africaines
décoré par Nicolas Sarkozy mais nommé officier sous Jacques Chirac

Le 11 septembre 2011, il a expliqué au Journal du dimanche avoir, dans les années 1990, à de nombreuses reprises, transporté « des millions d'euros » d'États africains faisant partie de la « Françafrique » au profit de Jacques Chirac, précisant que Dominique de Villepin était au courant de cette situation. Le même jour, Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont fait savoir leur intention de déposer plainte contre l'avocat.
Le 12 septembre 2011, il est mis en cause par Jean-François Probst, un ex-collaborateur de Jacques Chirac, dans la poursuite de ces opérations occultes : « Robert Bourgi s'est dépensé sans compter pour Sarkozy auprès de nombreux chefs d'Etats africains lors de la présidentielle de 2007 ».
Le même jour, au Grand journal sur Canal +, il indique que la campagne électorale de Jean-Marie Le Pen de 1988 a été financée par ce même système de « valises ».
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Bourgi

19. Jacques Servier, patron des laboratoires Servier :
grand-croix de la Légion d'honneur par Sarkozy en juillet 2009
le scandale du mediator (entre 500 et 1000 morts) : Le mardi 7 juillet 2009, le président de la République française faisait grand-croix de la Légion d'honneur un ami très cher, qu'il qualifiait de "personnage hors du commun". De cet "entrepreneur comme la France en compte peu"

20. Pierre Bellon, fondateur de Sodexo.
reçoit la légion d'honneur sous Jacques Chirac

Membre du conseil exécutif du Medef.
La Sodexo (anciennement Sodexho Alliance) est un géant industriel des services de restauration collective.
oriente son développement au cours de son histoire vers : La gestion de l’ensemble des services sur sites (ex : restauration, construction, services d'accueil, entretien d'appareils médicaux) pour le compte des entreprises, des hôpitaux, des écoles, des maisons de retraite, Les services à la personne et à domicile : garde d’enfants, soutien scolaire, conciergerie, aides à domicile.
Il est un des principaux bénéficiaires de la sous traitance au privé de la restauration scolaire (sous prétexte de normes européennes en matière d'hygiène alimentaire)

21. Vincent Bolloré , PDG du groupe Bolloré :
Commandeur de la Légion d'honneur depuis le 12 avril 2009
Transport, Logistique, distribution d'Énergie, autres Industries dont celle historique du papier, Médias et Télécommunications.
Durant la semaine du 7 mai 2007, un jet privé de Vincent Bolloré, un Falcon 900EX (immatriculé F-HBOL), a transporté à ses frais le nouveau président UMP de la République française, élu le dimanche 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy et certains de ses proches en direction de Malte, pour qu'il y passe trois jours de vacances sur le yacht privé de 60 m de Vincent Bolloré, le Paloma. Absolument toute la presse en a parlé, la majorité des français n'a pas paru choquée.
le 27 décembre 2007 : Nicolas Sarkozy et Carla Bruni sont arrivés à Charm el-Cheikh en jet privé, un Falcon 900 appartenant à Vincent Bolloré. Il séjournera avec sa belle italienne dans une luxueuse villa ayant un accès direct à la mer, propriété du cheikh d'Abou Dhabi.

22. Edouard de Rothschild, Héritier des fondateurs de la banque d'affaires Rothschild & Cie.
Il participe à d'importantes opérations de fusions-acquisitions aux côtés de son demi-frère, notamment le rachat de Pathé par Jérôme Seydoux et de la banque Rivaud par l'homme d'affaires breton Vincent Bolloré.
Il entretient une quinzaine de poulinières confiées principalement à l'entraîneur André Fabre. Ses chevaux courent, depuis 1985, sous les couleurs inversées (casaque jaune toque bleue) de celles de son père (casaque bleue toque jaune). Le 18 décembre 2004, il succède à Jean-Luc Lagardère à la présidence de France Galop Par l'intermédiaire du Holding financier Jean Goujon, qu'il contrôle, il devient, en 2006, l'actionnaire de référence du journal Libération, exigeant le départ de Serge July (son directeur historique) et de Louis Dreyfus (son directeur général).
Il a fait partie de la commission exécutive du CNPF (Conseil national du patronat français devenu MEDEF en 1998).
Ami de Nicolas Sarkozy, il est, par ailleurs, membre du Polo de Paris, du Cercle Interallié et du club Le Siècle.

23. Gabriel de Broglie académicien
Il entre au Conseil d'État en 1960 comme auditeur, puis maître des requêtes et conseiller d'État, et, depuis 1999, conseiller d'État honoraire.
Membre de plusieurs cabinets ministériels : jurisconsulte d'André Malraux (1962-1966), conseiller de Jean-Marcel Jeanneney (1966-1968), de Maurice Schumann (1968), de Maurice Couve de Murville (1968-1969), d'Édouard Michelet (1970), d'André Bettencourt (1971) (le mari de Lilianne).
directeur-général adjoint de l'ORTF (1971-1974),
directeur général de Radio-France (1975-1979),
président de l'INA (Institut national de l'audiovisuel), où il succède à Pierre Emmanuel, membre de la Haute Autorité de l'audiovisuel, nommée par le président du Sénat, Alain Poher (1982-1986),
membre de la Commission nationale de la communication et des libertés nommée par le président du Sénat, Alain Poher, élu président de la C.N.C.L. (1986-1989).
Il a été élu, en 1997, à l'Académie des sciences morales et politiques, à l'Académie française, le 22 mars 2001, au fauteuil d'Alain Peyrefitte (11efauteuil).
Grand officier de la Légion d'honneur
Chevalier de l'ordre national du Mérite
Commandeur des Arts et des Lettres
http://www.academie-francaise.fr/immortels/base/academiciens/fiche.asp?param=700 Commandeur des Palmes académiques

 

sources pour la liste des membres:

http://www.liberation.fr/politiques/0101644280-quand-sarkozy-chouchoute-son-club-des-riches

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/exclusif-des-legions-d-honneur-en-pagaille-pour-les-grands-donateurs-de-l-ump-534002

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-premier-cercle-de-l-ump-cultive-ses-dons_970366.html?xtor=x

http://www.impots-utiles.com/bollore-recupere-autolib.php

Le «Premier cercle», enquête sur les richissimes donateurs de l'UMP : http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2010/06/30/18469108.html

 

anfl_droite.gif (14053 octets)

menu général perdu?

 

  web compteur