mayas1

Cette page a été pompée odieusement sur le site de quelqu'un dont j'ai oublié le nom et l'URL. si cette personne passe par là qu'elle m'envoie un mail pour que je puisse insérer son site dans mes liens

  web compteur

QUELQUES SITES MAYAS


TIKAL - GUATEMALA

vers -400

Sur une superficie d'environ 16 km2 on a répertorié plus de 3000 édifices différents : des temples, des palais, des résidences, des jeux de balle, qui ont été bâtis pendant plus de mille ans .La plupart des constructions datent du classique tardif, après la chute de teotihuacan .


COPAN - HONDURAS

Malgré ses positions géographiques éloignées du peten, Copan occupe très tôt l'un des premiers plans dans le domaine scientifique. Il a été le siège d'importants congrès d'astronomie réunissant des prêtres astronomes d'autres cités.


PALENQUE - MEXIQUE

Ce qui fut une bourgade sans importance jusque la moitié du 6e siècle, va brusquement s'éveiller, pour devenir en l'espace de quelques decenies, l'un des plus éblouissants foyers de l'art Maya.
L'apogée de Palenque se situe en 700.
Le déclin débute aux environ de 900, et à partir des années Mille les lieux furent complètement abandonnés et envahis par la végétation, à tel point que l'endroit fut oublié des hommes. La zone fut totalement recouverte par la jungle et la végetation. En 1773 quelques indiens qui habitaient les environs découvrirent ce qu'ils appelèrent les maisons de pierres et les montrèrent aux prêtres missionnaires, qui étaient ici pour convertir les autochtones à la foi chrétienne. On commença à déblayer les lieux en 1786.

 


Teotihuacan Mexique

TEOTIHU7.jpg (261880 octets)

TEOTIHUA.jpg (193215 octets)

TEOTIHU2.jpg (349813 octets)


Chichén Itzá

Chichén Itzá est une ancienne ville maya située entre Valladolid et Mérida dans la péninsule du Yucatán, au Mexique. Chichén Itzá était probablement le principal centre religieux du Yucatán et reste aujourd’hui l’un des sites archéologiques les plus importants et les plus visités de la région.

La présence d'une cité maya à cet endroit est due à la présence de deux puits naturels (cénotes) qui constituaient un trésor inestimable dans cette région dépourvue d'eau. Le site doit d'ailleurs son nom à cette source d'eau souterraine : Chi signifie « bouche » et Chén, « puits ». Itzá est le nom du peuple qui fonda la ville en 534 après J.-C. et l'abandonna un siècle plus tard pour des raisons encore inconnues. À partir du Xe siècle, Chichén Itzá est devenu le centre religieux d'une civilisation Maya-Toltèque florissante ; il était probablement un lieu d’initiation pour les prêtres qui étaient par la suite envoyés dans d'autres secteurs du Yucatán. Chichen itza a d'abord été acheté par Edouard Thomson qui y a fait sans autorisation des fouilles dont il a ensuite expédié le produit aux Etats-Unis. Par la suite, le gouvernement mexicain a réclamé la restitution de ces trésors archéologiques, qui a eu lieu finalement de manière partielle.